• « Children of nowhere », ode synesthésique à la vie

    « Children of nowhere », ode synesthésique à la vie

    Les revenants, les fantômes, les oubliés de lieux cachés, inexplorés ou délaissés par l’Homme, voilà ce qui intéresse Fabrice Murgia dont la quête de silence l’a mené aux confins de mondes désertés par l’Histoire. Après avoir erré en Amérique à travers le Texas, l’Arizona et autant d’États invisiblement saturés de villes fantômes, le jeune metteur en scène, s’est arrêté dans [&hellip

  • « Visages de l’effroi » : entrevoir la beauté où le sang a coulé

    « Visages de l’effroi » : entrevoir la beauté où le sang a coulé

    Se replaçant au sein d’une généalogie événements culturels à succès, tels « Géricault, la Folie d’un monde », « L’Europe des esprits », « L’Ange du Bizarre » ou encore « De l’Allemagne », cette exposition d’apparence séduisante et prometteuse, entend dévoiler un pan artistique du XIXème siècle, bien souvent éclipsé par la révolution impressionniste. Née de la collaboration entre le Musée de la Vie Romantique et [&hellip

  • Théâtre contre maltraitances

    Théâtre contre maltraitances

    Marie Ruggieri, femme mûre et conquise par la vie, entre sur scène avec une générosité palpable. Avec sa gouaille et son plaisir d’amour, elle nous berce d’abord avec son langage fleuri. Pourtant, elle va s’attacher durant une cinquantaine de minutes, à dénoncer le traitement fait aux femmes dans des situations atroces, où celles-ci frôlent et rencontrent la mort à cause [&hellip

  • Sombre confession d’un « Amok » au Théâtre de Poche

    Sombre confession d’un « Amok » au Théâtre de Poche

    Seul sur scène, Alexis Moncorgé performe dans le rôle du jeune médecin allemand de retour de Malaisie, héros de la nouvelle de Stefan Zweig « Amok ». Ecrite en 1922, elle est adaptée et mise en scène par Caroline Darnay. Une chaise et quelques caisses empilées ça-et-là dans une semi-obscurité, tel est le décor relativement dépouillé qui compose le pont d’un bateau sur [&hellip

  • Au théâtre de l’Atalante : l’enfer c’est les sauces

    Au théâtre de l’Atalante : l’enfer c’est les sauces

    À Vienne, dans un appartement familial bourgeois au mobilier art déco et aux murs couverts de portraits, deux sœurs organisent un déjeuner pour célébrer le retour de leur frère, Ludwig, ce grand logicien tout juste sorti de l’asile pour qui les fêtes incarnent le non sens féminin. Dans cette comédie dramatique et philosophique, Thomas Bernhard qui avait intitulé la pièce « [&hellip

 

Autres actualités

« Children of nowhere », ode synesthésique à la vie
/ 1 février 2016 11 h 13 min

« Children of nowhere », ode synesthésique à la vie

Les revenants, les fantômes, les oubliés de lieux cachés, inexplorés ou délaissés par l’Homme, voilà ce qui intéresse Fabrice Murgia dont la quête de silence l’a mené aux confins de mondes désertés par l’Histoire. Après avoir erré en Amérique à travers le Texas, l’Arizona et autant d’États invisiblement saturés de villes fantômes, le jeune metteur en scène, s’est arrêté dans [&hellip

« Visages de l’effroi » : entrevoir la beauté où le sang a coulé
/ 30 janvier 2016 14 h 30 min

« Visages de l’effroi » : entrevoir la beauté où le sang a coulé

Se replaçant au sein d’une généalogie événements culturels à succès, tels « Géricault, la Folie d’un monde », « L’Europe des esprits », « L’Ange du Bizarre » ou encore « De l’Allemagne », cette exposition d’apparence séduisante et prometteuse, entend dévoiler un pan artistique du XIXème siècle, bien souvent éclipsé par la révolution impressionniste. Née de la collaboration entre le Musée de la Vie Romantique et [&hellip

Théâtre contre maltraitances
/ 29 janvier 2016 17 h 31 min

Théâtre contre maltraitances

Marie Ruggieri, femme mûre et conquise par la vie, entre sur scène avec une générosité palpable. Avec sa gouaille et son plaisir d’amour, elle nous berce d’abord avec son langage fleuri. Pourtant, elle va s’attacher durant une cinquantaine de minutes, à dénoncer le traitement fait aux femmes dans des situations atroces, où celles-ci frôlent et rencontrent la mort à cause [&hellip

Sombre confession d’un « Amok » au Théâtre de Poche
/ 27 janvier 2016 17 h 10 min

Sombre confession d’un « Amok » au Théâtre de Poche

Seul sur scène, Alexis Moncorgé performe dans le rôle du jeune médecin allemand de retour de Malaisie, héros de la nouvelle de Stefan Zweig « Amok ». Ecrite en 1922, elle est adaptée et mise en scène par Caroline Darnay. Une chaise et quelques caisses empilées ça-et-là dans une semi-obscurité, tel est le décor relativement dépouillé qui compose le pont d’un bateau sur [&hellip

Au théâtre de l’Atalante : l’enfer c’est les sauces
/ 22 janvier 2016 17 h 29 min

Au théâtre de l’Atalante : l’enfer c’est les sauces

À Vienne, dans un appartement familial bourgeois au mobilier art déco et aux murs couverts de portraits, deux sœurs organisent un déjeuner pour célébrer le retour de leur frère, Ludwig, ce grand logicien tout juste sorti de l’asile pour qui les fêtes incarnent le non sens féminin. Dans cette comédie dramatique et philosophique, Thomas Bernhard qui avait intitulé la pièce « [&hellip

« Conte d’hiver » ou triomphe de l’été
/ 22 janvier 2016 15 h 00 min

« Conte d’hiver » ou triomphe de l’été

L’hérétique est-il celui qui fait le feu ou celui qui brûle ? Dans cette pièce tardive de Shakespeare, Léonte, roi de Sicile, sombre dans un délire paranoïaque le jour où il accuse d’adultère sa chaste et vertueuse femme Hermione, qui serait enceinte de son fidèle ami Proxilène roi de Bohème. À défaut d’avoir pu barricader le « maudit bat ventre féminin », récurrence shakespearienne, [&hellip

« Bettencourt Boulevard », timide manifeste d’une affaire bruyante
/ 22 janvier 2016 12 h 52 min

« Bettencourt Boulevard », timide manifeste d’une affaire bruyante

« Qu’est ce que le théâtre vient faire dans cette histoire ? Telle est la question », ose selon toute vraisemblance se demander un journaliste, maître du puzzle et coryphée de cette pièce éminemment politique, difficilement réductible au seul registre tragi-comique. Écrite par Michel Vinaver, « Bettencourt Boulevard ou une histoire de France » est avant tout un texte intelligent et intelligible voué à une scène [&hellip

Au nom d’Ikéa, Carrefour et Primark : amen
/ 14 janvier 2016 18 h 43 min

Au nom d’Ikéa, Carrefour et Primark : amen

À l’ouest de Dacca, capitale du Bangladesh, le 24 avril 2013, une usine de textile s’effondre et fait 1133 morts dont la plupart sont des ouvrières. Au même moment à l’autre bout du monde, une femme revient de chez Carrefour en voiture et roule la radio allumée, en entendant les nouvelles tomber elle ferme les yeux un instant, juste assez [&hellip

Thomas Jolly trône sur l’Odéon
/ 12 janvier 2016 17 h 44 min

Thomas Jolly trône sur l’Odéon

Après avoir triomphé à Avignon et aux Ateliers Berthier avec la présentation dans son intégralité du cycle shakespearien d’Henry VI, Thomas Jolly, directeur de la compagnie la Piccola Familia se sentait suspendu à cette histoire qui n’était pas finie. Pour conclure ce long cycle, il vient alors occuper l’Odéon et conquérir le public parisien par la mise en scène de [&hellip

Mélancolie, paillettes et « Music-Hall »
/ 12 janvier 2016 11 h 00 min

Mélancolie, paillettes et « Music-Hall »

Fondue dans un rideau rouge aux milliers de paillettes, Jacques Michel est une femme superbe. Seul en scène, il incarne une danseuse de revue d’un certain âge, imaginée par Jean-Luc Lagarce. Elle raconte son expérience avec précision, détails et plaisir : sa façon d’entrer en scène, les problèmes techniques rencontrés à de multiples reprises, comment y remédier avec ses « boys », les [&hellip

A Ivry, sobres « Femmes savantes »
/ 6 janvier 2016 13 h 19 min

A Ivry, sobres « Femmes savantes »

Elisabeth Chailloux, directrice du Théâtre des Quartiers d’Ivry met en scène « Les Femmes savantes » de Molière en sa maison. Même saison théâtrale, même époque – les sixties –, même volonté de montrer des femmes fortes, la comparaison se fait naturellement avec la création de la même pièce par Macha Makeïeff – donnée au Théâtre Gérard Philippe au mois de novembre. [&hellip

« Illiade », sea, sex and blood
/ 27 décembre 2015 19 h 25 min

« Illiade », sea, sex and blood

L’Iliade, cette épopée dont on parle si souvent et qu’on a si peu lue, aurait été écrite par Homère autour de 800 avant notre ère. Quinze mille trois cent trente-sept vers en hexamètres dactyliques, vingt-quatre chants, presque autant de noms et de héros pour raconter six jours d’une bataille qui a opposé les Grecs et les Troyens, qui a divisé [&hellip

« Maxi Monster Music Show » : le freaks, c’est chic
/ 26 décembre 2015 17 h 18 min

« Maxi Monster Music Show » : le freaks, c’est chic

  Pour accueillir le Maxi Monster Music Show, le théâtre noir du Lucernaire se transforme en maison hantée. Les freaks (en référence au film du même nom, sorti en 1932) nous entourent. Il y a la danseuse mécanique, l’homme-fort le plus petit du monde, la femme-tronc, le fakir insomniaque, l’homme-femme… Une joyeuse bande de musiciens menés par Gina Trapezina : la [&hellip

Florian Zeller, consternant de banalité
/ 21 décembre 2015 23 h 10 min

Florian Zeller, consternant de banalité

Un homme s’habille en pleine nuit. Une femme, dans un lit à ses pieds, lui demande langoureusement de rester. L’Autre refuse : le fiancé, son meilleur ami, va rentrer. Ils doivent décider qui va lui avouer l’adultère. Puis on est projeté dans le premier appartement qu’Elle et Lui partagent ensemble. Des règles sont établies pour tenter d’empêcher l’intrusion de l’Autre. On [&hellip

« Orestie », avant-garde dépassée
/ 9 décembre 2015 13 h 05 min

« Orestie », avant-garde dépassée

Dès les premiers instants, l’ambiance est scarificatrice : composée d’images lentement distillées derrière un sombre rideau de tulle, les personnages évoluent sur scène comme des lames qui pénétreraient lentement nos chairs. L’esthétique de Romeo Castellucci est unique. On est face à sa torture, le public n’a d’autre choix que de suivre le coryphée grimé en lapin blanc. Ici, le groupe antique [&hellip