Le voyageur contemplant une « Rivière de Plumes »

Dans son troisième opus « Les Enfants du siècle », Louis, le chamane murmurait avec légèreté les amours perdues et folles, la Fin de Partie, la condition humaine, cette « machine molle ». […]Deux ans plus tard, Louis nous revient avec un album « Rivière de plumes ».[…] Une invitation au voyage, où les sentiments prendraient la matière et le caractère des éléments : tour à tour, aériens, terriens, liquides et flamboyants.

Lire la suite →