Billets de : Pierre Jacob Pierre Jacob
Et pour en avoir encore davantage : @arkult sur Twitter !

/ 15 octobre 2017 20 h 05 min

[Théâtre] La Clef de Gaïa – Des airs de famille …

Voilà maintenant plus de 3 ans que La Clef de Gaïa a été présenté pour la première fois au public. Quelques tournées et festivals d’Avignon plus tard, l’équipe a posé sa tente depuis fin septembre au Théâtre des Mathurins, en plein coeur de Paris. Mais on oublie vite la frénésie des grands boulevards si proches, dès que la lumière tombe [&hellip

/ 18 septembre 2017 22 h 37 min

Gary Cook – Le Pont des Oubliés

Gary Cook. Hymne à la camaraderie, Ode à l’essence humaine, Adolescence inhumaine. Pêche de mauvaise fortune, Amitiés de bon coeur. Plongée dans les bas-fonds de l’espèce, Pour un départ là-haut dans l’espace. Découverte des joies, des peines, Des amours, des trahisons. Blessures des coeurs, douleurs des corps. Petite ballade, grande échappée. Cauchemar du présent, rêves d’avenir, Des illusions, désillusions. Gary, [&hellip

/ 18 décembre 2016 22 h 51 min

[Livre] Aucun de nous ne reviendra – Charlotte Delbo

Plongée au cœur de l’enfer. Dans le premier opus de son triptyque « Auschwitz et après », la rescapée du camp nous plonge au plus profond de l’ignominie. L’horreur est livrée à son état brut. Et paradoxalement, on sent la douleur comme contenue, oubliée. Il n’est plus question de souffrance physique. Il est question de mort, de jour, de nuit, de travail, [&hellip

/ 16 février 2016 8 h 24 min

Les deux amis – Louis Garrel

Deux amis. Une femme. Un secret. Outre Atlantique, cela aurait pu faire l’objet d’un thriller haletant, avec son happy ending familial, portant haut les valeurs états-uniennes. Mais ce n’est pas trop la came de Louis Garrel. Happy ending, et puis quoi encore ? Le début de ce conte moderne est pourtant tout en légèreté musicale, peu de paroles, mais une [&hellip

/ 25 septembre 2015 22 h 55 min

Victor – A l’amour, à la mort

Une pièce subtile servie par une distribution haute en couleurs et pour le moins exceptionnelle. Victor nous emmène dans les frasques de l’amour, sans jamais tomber dans les ficelles faciles, ou les répliques de bas étage. Un merveilleux moment de théâtre alliant émotion et légèreté, une découverte très appréciée en cette période de rentrée théâtrale. France. 1950. La guerre est [&hellip

/ 15 septembre 2015 22 h 59 min

Profession du Père – Sorj Chalandon

Après le Quatrième Mur, Sorj Chalandon nous revient dans un roman de famille. Le narrateur, sa mère et surtout son père. Dans un huis clos oppressant. Opprimant même. Huis clos que l’on n’ose imaginer autobiographique. Ou que l’on préférerait savoir sorti de l’imagination de son auteur, plutôt que de ses souvenirs. Profession du père. Tout commence là. Trois mots posés [&hellip

/ 29 décembre 2014 14 h 45 min

Stéphane Korb nous livre ses Clefs pour le Japon

Bien plus qu’un livre de photos. Pas tout à fait un guide de voyage. Plutôt le partage d’une découverte. Lentement muée en un amour véritable. Fortement emprunt de respect. D’écoute. De curiosité. Stéphane Korb nous livre ainsi, dans ses « Clefs pour le Japon », la partition de la vie au pays du Soleil Levant. Une gamme à 8 notes. 8 clefs [&hellip

/ 15 décembre 2014 16 h 23 min

Niki de Saint Phalle – Nana Power au Grand Palais

Le Grand Palais rend hommage aux femmes. A une femme. Niki de Saint-Phalle. Artiste rebelle. Morte d’avoir pratiqué son art. Elle aurait eu 84 ans. A la Femme ensuite. A toutes les femmes. A leur destin souvent imposé. A leurs libertés bafouées. A leur honneur sali. A leur place dans la société moderne. A leurs espoirs. L’art violent, en réponse [&hellip

/ 6 mai 2014 10 h 30 min

Alice, une merveille en ce pays !

Plus d’un mois a passé depuis la première … et le succès se confirme pour Alice ! Compote de Prod, ça vous rappelle quelque chose ? Ils étaient à l’origine de « Souviens toi Pan » (http://www.arkult.fr/2011/07/le-pays-de-nulle-part-sinvite-a-paris/) et reviennent plus déjantés que jamais dans cette version revue et corrigée de la non moins fameuse histoire de Lewis Caroll. Humour, excentricité et bonne [&hellip

/ 24 mars 2014 10 h 00 min

La nuit des piranhas au Café de la Gare – Triste réalité …

Bas les masques. Ainsi pourrait-on résumer la pièce qui se joue en ce moment au Café de la Gare. Un lieu chargé d’histoire pour le théâtre et la comédie moderne. Rien de moins que Coluche y a fait ses débuts sur scène. Et, à l’instar de Coluche, les auteurs de « La Nuit des Piranhas » (Philippe et Cédric Dumond) nous offrent leur [&hellip

/ 2 février 2014 18 h 00 min

Fanny … Ardente à la Gaité Montparnasse

Ardent comme le désir qu’elle porte à son fils, désir incestueux, désir maternel, désir œdipien Ardents comme les coups portés, au coeur et au corps de son fils Ardente comme la colonie qu’elle quitte pour retrouver ce fils aimé, ce fils haï, ce fils désiré, ce fils repoussé. Un fils parmi quatre autres enfants. Un fils unique dans le cœur [&hellip

/ 1 janvier 2014 17 h 00 min

« Une femme, une pipe, un pull » … Drôles de pubs !

« Une femme, une pipe, un pull » « J’aime ma femme. J’aime la Kronenbourg. Ma femme achète la Kronenbourg par six. C’est fou ce que j’aime ma femme. » « Babette. Je la lie. Je la fouette et parfois elle passe à la casserole. » Blagues potaches d’un humoriste en mal de reconnaissance ? Brèves de comptoir entendues dans [&hellip

/ 10 décembre 2013 18 h 00 min

Bonne nouvelle, Frédérick Sigrist refait l’actu !

Un soir d’hiver. Le Funambule Théâtre à Montmartre. Et funambule, Frédérick Sigrist en est un. Pas de filet de secours. Une heure et demie de numéro d’équilibriste. Droite, gauche, et même centre. Tout le paysage politique y passe. Et personne n’est épargné ! Humoriste. Acteur. Imitateur. Sportif (si si!). Mime. Il nous dévoile toutes ses personnalités. Et même un peu [&hellip

/ 2 août 2013 9 h 00 min

Prêts pour une descente dans la poudreuse

Pas question de ski. Du free ride éventuellement. Beaucoup de freestyle ça c’est sûr. Et de la poudreuse à foison. De la poudreuse et des diamants. Mais ces diamants là ne sont pas éternels. N’est pas éternel non plus le délire qu’ils procurent. Ce serait trop simple. Une montée et c’est fait. Rester perchés pour l’éternité. Loin de la réalité. [&hellip

/ 30 juillet 2013 9 h 00 min

Sombre dimanche chez les Mandy

Imre ne rime pas forcément avec émir. Certes, en Hongrie, il y eut Imre Kertesz, génie littéraire, et avant lui Imre Nagy, figure de l’insurrection populaire, à ce titre parfois considéré comme un héros national. Mais il faut aussi compter avec Imre Mandy, premier du nom et d’une longue lignée d’Imre Mandy (le prénom se transmettant de père en fils [&hellip

Plugin by Social Author Bio