Billets marqués avec : "cinéma"

/ 27 octobre 2018 13 h 05 min

[Cinéma] Nostos Algos : voyage au cœur de la nostalgie

    Jeune réalisatrice, Ysé Sorel montre déjà sa patte au Festival International du Film Indépendant de Bordeaux. Dans la compétition « Contrebandes », qui présente uniquement des premiers métrages auto-produits, Nostos Algos retient notre attention. Ce film est un voyage dans la vie de Yorgos, un Crétois qui retourne sur sa terre natale en crise économique. Ysé Sorel raconte comment la [&hellip

[Cinéma] Pour ne jamais oublier que L’Amour est une fête
/ 1 septembre 2018 14 h 04 min

[Cinéma] Pour ne jamais oublier que L’Amour est une fête

Pour son quatrième long métrage, Cédric Anger braque son projecteur sur l’âge d’or du porno chic. En 1982, cette industrie florissante est encore soumise à une forte censure. Sur les tournages l’insouciance est de mise, la drogue et le sexe aussi. « L’Amour est une fête » raconte une belle aventure, celle d’une bande, d’une famille. Sortie en salle le 19 septembre.  Lumière rouges, [&hellip

[Cinéma] Call Me by Your Name
/ 1 mars 2018 2 h 34 min

[Cinéma] Call Me by Your Name

Dans une maison d’été en Italie du nord, Elio Perlman profite de son jeune âge ainsi que des beaux jours, pour lire, se languir, et découvrir son corps. La dernière création de Luca Guadagnino nous emmène, paisible, à l’aube d’un amour aussi doux que poignant. Le film n’a obtenu que l’Oscar de la meilleure adaptation, il méritait un peu mieux. [&hellip

/ 23 février 2018 10 h 43 min

[Cinéma] Moi, Tonya

Courte mais intense, la carrière de la patineuse Tonya Harding inspire tumulte et violence au réalisateur Craig Gillespie (Une Fiancée pas comme les autres ou The Finest Hour). Si Moi, Tonya ne semble ni savoir où aller ni quoi nous dire, c’est peut-être pour coller à l’image d’une héroïne paumée. Tonya Harding c’est d’abord une petite fille qui ne se [&hellip

/ 18 novembre 2016 9 h 16 min

Au Théâtre de l’Œuvre : Isabelle Carré ravive Audrey Hepburn comme elle le peut

Seule en scène au Théâtre de l’Œuvre, Isabelle Carré incarne une Audrey Hepburn fragile, en marge des clichés qu’on en garde, mise en scène par Jérôme Kircher d’après la biographie romancée que Clémence Boulouque a consacrée à la légendaire actrice, intitulée « Un instant de grâce » où elle s’est intéressée aux zones d’ombres de la vie de la « fiancée de tous [&hellip

/ 13 juin 2015 19 h 21 min

L’humour plus fort que la mort

Que faire quand l’un de nos proches nous supplie de mettre fin à sa vie pour ne plus souffrir ? C’est la question que se posent Tal Granit et Sharon Maymon dans leur dernier long-métrage Fin de partie. Sujet sensible à l’heure des nombreux débats sur la fin de vie, le film traite avec humour et drame des questions et dilemmes que [&hellip

/ 8 juin 2015 17 h 39 min

Les amants de l’ombre

Quelques mois après la sortie du film A trois on y va, le triangle amoureux est à nouveau à l’honneur sur les écrans. Cette fois-ci, Philipe Garrel est derrière la caméra pour A l’ombre des femmes. Familier des réalisations de drame amoureux (La jalousie, Un été brulant), le cinéaste nous livre, comme à son habitude, une œuvre intimiste toute en [&hellip

/ 1 juin 2015 22 h 22 min

De l’insouciante légèreté de la jeunesse

L’âge de la jeunesse : passage sublime et inconscient duquel on ne sort jamais indemne et dont on garde, souvent, des souvenirs impérissables. Une période qu’Arnaud Desplechin raconte avec douceur et légèreté dans son dernier film, Trois souvenirs de ma jeunesse.  Le temps qui passe, l’existence, l’amour, autant de thème qu’aborde ce nouveau long-métrage, qui, une fois de plus, ne nous déçoit [&hellip

/ 31 mars 2015 12 h 00 min

Les clandestins : naufrage au cœur de l’horreur humaine

  Le cinéma sud-coréen jouit ces dernières années d’un coup de projecteur, lui valant aujourd’hui d’être connu et reconnu à travers le monde. Tenant le pari d’être à la fois exigeant et ambitieux tout en restant populaire, à l’instar du dernier film de Shim Sung-Bo : Les Clandestins. Les Clandestins, candidat à l’oscar du meilleur film en Corée du Sud, est le [&hellip

/ 23 mars 2015 12 h 00 min

Dear White People : des noirs dans un monde de blanc

Grinçant, railleur, cynique, la nouvelle et toute première réalisation de Justin Simien, interpelle tant sur la forme que dans le fond. Une comédie américaine satirique qui ne manque pas de surprendre, décriant les relations entre noirs et blancs sur un campus d’université. Des films autour du racisme aux Etats-Unis, il y en a eu et il y en aura encore. [&hellip

/ 2 décembre 2014 17 h 08 min

« Praia do futuro » : conte gay dépassé

Il y a de ces films dont vous sortez changés, avec une vision différente des choses, un regard neuf. Des films qui vous font voir le monde autrement, vous passionnent pour des vies et libèrent des idées reçues. Et puis il y a les autres, comme « Praia do Futuro », littéralement « La Plage du Futur ». Ils sont deux motards, roulant à [&hellip

/ 18 novembre 2014 18 h 30 min

« Eden », visé mais pas touché

Sur le papier l’idée semble bonne : faire revivre le début de la musique électronique dans les années 90 à travers un duo d’ami DJs (les « Cheers »). Malheureusement sur grand écran, ce n’est pas complètement réussi. Mia Hansen Love nous présente un Eden qui ne rappelle en rien ce lieu de délice et de jouissance tel qu’il est décrit dans la [&hellip

/ 4 février 2014 9 h 00 min

Greenaway, Goltzius et le porno-biblique

Après avoir mis en scène Rembrandt dans « La Ronde de Nuit » en 2007, Peter Greenaway a décidé de filmer un épisode de la vie du graveur Hendrik Goltzius dans un film éponyme : « Goltzius et la Compagnie du Pélican ». Goltzius et sa Compagnie sont à la recherche d’un financement pour créer un atelier de gravure à La Haye. Le Magrave d’Alsace, [&hellip

/ 2 août 2013 9 h 00 min

Prêts pour une descente dans la poudreuse

Pas question de ski. Du free ride éventuellement. Beaucoup de freestyle ça c’est sûr. Et de la poudreuse à foison. De la poudreuse et des diamants. Mais ces diamants là ne sont pas éternels. N’est pas éternel non plus le délire qu’ils procurent. Ce serait trop simple. Une montée et c’est fait. Rester perchés pour l’éternité. Loin de la réalité. [&hellip

/ 6 décembre 2012 8 h 00 min

Voyez vite les magnifiques Invisibles !

  Tomber amoureuse d’un homme à 77 ans, c’est beau ! Et d’une femme ? Les Invisibles sont toutes celles et ceux qui n’ont ou n’existent toujours pas aux yeux de la société, de leurs voisins, ou même de leur famille. Pour quatre minuscules lettres : H-O-M-O. Ils sont ignorés, de crainte qu’ils ne choquent, ne fassent de scandale en [&hellip