Stéphane Rousseau : Brise la Glace

Bulletin météo : L’hiver sera rude avec neige abondante dans la vallée, bourrasques fréquentes  force 14 (pour les non-initiés ou pour ceux qui ont le vertige l’échelle de Beaufort ne comporte que 13 échelons, c’est dire si va souffler sévère !), et de fortes gelées sont prévues en plaine. Pas de panique, Stéphane Rousseau « Brise la glace » (je ne suis pas très fier de celle-là mais j’assume !).

Après «Les confessions de Rousseau», « Brise la Glace » est son sixième anticyclone, véritable remède aux dépressions hivernales. Poussé par des vents d’ouest le comédien est accompagné par Emmanuelle Caplette à la batterie et William Croft aux claviers/guitares qui font monter la température au gré des alizés québécoise exhalées par Monsieur Rousseau.

Switch Agency
Switch Agency

Cette fois en mode stand up c’est donc sans sketch et sans filet que le comédien se met à nu (au sens figuré les filles !) et évoque son existence tout en autodérision: l’âge, l’amour, les enfants bref la vie de son cœur de cible. Cet égoïste, egocentrique, alcoolique comme il se décrit lui-même émeut même un peu lorsqu’il ranime son chagrin d’amour suite au départ de sa femme (de ménage) de 17 ans (sa cadette). Il reprend vite le dessus lorsqu’il tente de nous faire croire qu’il ne sait pas séduire lui qui a toujours été dragué.

La chaleur monte d’un cran lorsque Stéphane Rousseau ondule en danse contemporaine ou se lance dans ses vocalises qui, depuis le début de sa carrière, ont fait sa réputation. Quelques imitations, notamment d’une Isabelle (Garou) Boulay, comment dire, pour le moins orageuse, nettoieront l’atmosphère. El Niño et le sirocco chasseront définitivement les derniers cumulonimbus (j’adore ce mot !) au moment où l’ouragan Rico Chico entamera sa danse de l’amour.

Première tournée d’Adieu, « Brise la Glace » sera le dernier spectacle de Stéphane Rousseau avant longtemps (au moins jusqu’au prochain) alors ne ratez pas ce phénomène climatique à tendance très show.

 « Stéphane Rousseau brise la glace », jusqu’au 10 janvier au Théâtre du Palais-Royal, 38 Rue de Montpensier (1er arrondissement, Paris), du mardi au samedi Plus d’informations et réservations sur www.theatrepalaisroyal.com

Du même auteur ...

pixelstats trackingpixel
Olivier MartialAuteur : Olivier Martial (13 Posts)

"Le cœur a ses raisons" que la raison devrait cesser d'ignorer si elle ne veut pas qu'on la perde. B. Pascal & co

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.