image_pdfimage_print

Billets de : Lila Meghraoua Lila Meghraoua
"Man is least himself when he talks in his own person. Give him a mask, and he will tell you the truth"

/ 11 avril 2012 10 h 20 min

Denis Lavant : « Céline, ce n’est pas de l’alexandrin mais c’est presque du vers »

  S’attaquer à Céline, l’affaire périlleuse que voilà, avais-je pensé ! C’est dans le refuge boisé du théâtre de l’Epée de Bois que Denis Lavant joue jusqu’au 15 avril prochain, une mise en scène de la correspondance de Céline, « Faire danser les alligators sur la flûte de Pan ». La mise en scène est sobre, relevant à merveille la puissance du [&hellip

/ 7 mars 2012 11 h 48 min

Shame – ou la solitude urbaine

Brandon, errant de la City, est un de ces CSP+ à qui tout réussit. Un poste au sommet dont on ne saura rien. Un grand appart à large baie vitrée, donnant sur l’Hudson. La séduction carnassière pour manteau. Un prédateur lâché dans la ville. Dans le prologue, on le verra darder d’un regard acier une jeune femme dans le métro. [&hellip

/ 7 février 2012 1 h 39 min

The Berg sans Nipple: « Y’a de l’érosion partout mais ça crée de nouvelles choses »

Les Berg Sans Nipple sont de drôles d’oiseaux. Nés sur deux continents différents, à les voir pourtant, on dirait des frères. A les entendre aussi. Ils finissent les phrases de l’autre. Installent des silences dont ils sont seuls à posséder la clé. Musicalement, c’est encore plus un mystère. Là où des artistes solo échouent à concilier leur moi intérieur, eux [&hellip

/ 7 février 2012 0 h 01 min

Mardi – Aqualast de Rover

Ay, caramba, il fait toujours aussi froid. On a sorti les grands manteaux. L’hiver a au moins de ça de chouette, on peut sortir les grands pardessus de laine, où s’emmitoufler. Boutonner avec plaisir son col, et se donner un air d’Albator au nez rouge. Ou se réfugier sous la couette, la musique à plein vent. L’hiver, à défaut de [&hellip

/ 31 janvier 2012 0 h 01 min

Mardi – Quel est Mon noM? de Melvil Poupaud

Contre le ciel de traîne. Le spleen. Et la routine. I say « Melvil ». Coup de coeur de la semaine, du mois même :): « Quel est mon nom » de Melvil Poupaud, édité chez Stock. Peut-être vous demanderez vous, – comme moi, quel est ce comédien qui offre en pâture à un tel âge ses Mémoires : est-ce un présomptueux un peu [&hellip

/ 16 septembre 2011 0 h 33 min

Séverin: en noir et blanc,… bleu, blanc et rouge!

Séverin, il nous a fait couler doux l'été avec son album L'Amour Triangulaire, sorti en digital, en juin dernier. D'abord, tu te dandines au rythme des synthés; puis fatiguée, tu te poses au bord de la piscine, toujours à dodeliner de la tête béatement. Et tu réalises alors que la même chanson qui te faisait sauter, elle est quand même pas très youpiyeah

/ 26 août 2011 1 h 50 min

Ailleurs c’est ici

Une gouaille de titi, le verbe volontiers fleuri, l’œil vif, la malice aux commissures des lèvres – le voilà mon coupable. Qui penserait à le voir là, à débouler ainsi du métro que ce jeune homme est responsable de ce voyage tout en correspondance, dans l’Ailleurs et ici? Entretien

/ 23 mai 2011 17 h 44 min

Alex Beaupain : « Je suis très à gauche dans la vie mais très réac quand on parle projet artistique »

[...] Le 11 avril, date de sortie de l'album, connectée à Itunes Store, à minuit pétante, la touche F5 de mon clavier a manqué périr. [...] Militants et militantes de la "bande à Beaupain" - ou juste mélomanes curieux, cette interview est pour vous. Extraits

/ 17 mai 2011 18 h 59 min

Efraim Medina Reyes : « Ecrire, c’est aussi laisser les choses derrière soi, comme on sortirait les poubelles d’une maison »

[...] Frappée, tu le dévores en une nuit. Le matin venu, la plume d'Efraim Medina Reyes t'a laissée fiévreuse, un poil tourmentée mais repue. C'est donc avec un peu d'appréhension que je m'apprête à rencontrer la « Bête », auteur de ce trip éveillé. Une heure durant, il répondra avec calme et beaucoup d'humour. Extraits

/ 12 avril 2011 8 h 08 min

Cheval Blanc : « Ma ville est une journée à la terrasse du rêve »

Rencontrer un vrai poète. Ouais, un vrai! Ca vous est déjà arrivé? Moi, si. C’était aux premiers jours du printemps, dans une rue bruyante de Bastille. Le poète a un nom d’animal merveilleux. C’est Cheval Blanc, les amis. Auteur- interprète de deux EP, Révélations et Révolutions, sortis en automne dernier. Deux bijoux taillés dans une même pierre. Deux oeuvres transverses [&hellip

/ 28 février 2011 14 h 21 min

Auryn: « Between you and me, I feel the sound of music… »

Auryn avait choisi le jour des amoureux pour présenter son précieux enfant, dans nos contrées. Cet opus, fruit d'un labeur de plusieurs années, avait pour parrains de bien illustres noms. A son berceau [...] toutes les bonnes fées du plat pays avaient oeuvré

/ 24 novembre 2010 23 h 38 min

Louis-Ronan Choisy : « le but d’un artiste, mais aussi d’un être humain, c’est de casser les barrières »

Paris animé. Paris gai. Un café. Louis-Ronan Choisy en chair et en (m)ots – et en rires. De la création artistique. Ses correspondances. La scène. Mais aussi la vie. Extraits d'un entretien

/ 10 novembre 2010 11 h 26 min

Louis-Ronan Choisy : des places à gagner pour le concert du 15 novembre au Zèbre

En juin dernier, on vous en a parlé il y a quelque temps, sortait un bien joli album. Rivière de Plumes. Son auteur, Louis-Ronan Choisy retrouve la scène pour un concert enfiévré, lundi 15 novembre à 20h30, au Zèbre de Belleville. A cette occasion, 5 x 2 places sont à gagner sur Arkult. Il suffit de répondre à la question [&hellip

/ 9 novembre 2010 12 h 35 min

« Au fond des bois » : Dis moi qui tu hantes, et je te dirai qui tu aimes

Joséphine est une jeune dévote, parée de son éducation d'enfant sage. Un jour, sur le chemin de l'église, elle croise le regard d'un étrange vagabond. [...] Le lendemain, il revient. Elle le suit alors dans ses vagabondages. De gré ou de force

/ 8 octobre 2010 22 h 39 min

Le voyageur contemplant une « Rivière de Plumes »

Dans son troisième opus « Les Enfants du siècle », Louis, le chamane murmurait avec légèreté les amours perdues et folles, la Fin de Partie, la condition humaine, cette « machine molle ». [...]Deux ans plus tard, Louis nous revient avec un album « Rivière de plumes ».[...] Une invitation au voyage, où les sentiments prendraient la matière et le caractère des éléments : tour à tour, aériens, terriens, liquides et flamboyants.

Plugin by Social Author Bio