Focus — 29 avril 2011 16 h 24 min

Le 6B: OVNI culturel

Posted by
Julien Beller est aux commandes du paquebot 6B, nouvel OVNI culturel et artistique des mers banlieusardes, arrimé juste en face du pont, au 6-10 Quai de Seine à Saint-Denis.
L’histoire commence en février 2010. Le jeune architecte avide de projets hors normes a signé un bail pour récupérer un ancien immeuble de bureaux désaffectés…

 

Grâce au « bouche à oreille », les locaux ont rapidement subi l’embarquement à bord d’artistes plasticiens, architectes, photographes, musiciens mais aussi acuponcteurs, comptables, associations et entreprises variées, artistes de street-art ou vidéastes… en mal d’espace de partage et de création. « Il y a une centaine de résidents, beaucoup de gens du territoire de Seine-Saint-Denis, mais aussi de plus en plus de Parisiens », explique Julien. Aujourd’hui, la liste d’attente des demandeurs s’allonge et le lieu autonome commence à recevoir quelques soutiens …

 

 

4500 mètres carrés d’éclectisme

 

« La démarche initiale était de partager un espace de travail qui puisse aussi répondre aux besoins du territoire. » Initiateur du projet, Julien l’architecte s’est aussi fait plaisir dans les plans d’aménagement du lieu : « Pour faire de l’architecture, pas besoin de construire. On peut aussi reconstruire. Il s’agit là d’inventer la ville avec ses habitants. »
Le premier étage accueille 1 000 m²­ d’espaces communs partagés entre une salle de danse, de projection, de concert, d’exposition, une cuisine associative, une salle de jeux pour enfants… Le lieu se construit petit à petit sur les idées et l’aide de chacun.
La cuisine associative est l’endroit où les passagers fusionnent, aidés par les inventions culinaires de Maki et Guillaume, initialement tailleurs de pierres.

 

Autorisation de rêver

 


« C’est sur le chantier de rénovation de Notre Dame que nous nous sommes rencontrés. » explique Maki. « Après ce chantier, on s’attaque à la cuisine. »
« C’est différent, mais, cela reste manuel » poursuit Guillaume. « La cuisine, c’est du patrimoine ! Et nous, on a toujours œuvré à l’entretien du patrimoine ! » rigole Maki.
Les tailleurs de pierre proposent des recettes bien à eux que les curieux sont invités à venir découvrir tous les jours de la semaine de 12h30 à 15 heures. L’occasion aussi de rencontrer les résidents. Le projet titanesque de cet été ? Rien de moins que transformer le navire et son lieu d’ancrage en Fabrique Autonome de Rêves. De juin à août, les surfaces engazonnées au bord de l’eau seront aménagées et ouvertes à tous laissant le champ libre aux guinguettes, airs de jeux, concerts, cinéma et ateliers en plein air, performances, expos, bals populaires, barbecue…
À priori, aucun iceberg en vue. Faites vos valises.
Exposition Home Street Home dans le cadre du festival « Banlieusards , et alors ! » montée par l’association Culture de Banlieue résidente au 6B.

 

Dernier événement en date :Le bonheur est dans le Souk, dimanche 1er mai. Une journée de détente musicale, ludique et aquatique dans les jardins du 6b.
L’annonce com’ du 6B vaut le détour:

Plutôt bucolique à chasser les papillons ou en slip sur un matelas pneumatique ?
SoukMachines a dégoté un petit coin de paradis entouré d’eau et de verdure et a réveillé la nature engourdie. Les musiciens ont lustré leurs instruments, les danseurs ont sorti leur lycra, les DJs sont remontés de leurs caves obscures : tous investis de la même mission soukienne pour vous ouvrir les portes de leur ile démentielle. Le 1er mai de 11h à 21h, tout est permis : beat electro-cosmique, frisbee organique, graffiti oxygéné, mister freeze améliorés, merguez body-buildée, canard tektonik, sieste aérienne, maillot de bain minimal, voile intégral, ou les deux… Trompette ou bilboquet, amenez ce que vous voulez pour ouvrir cette première parenthèse enchantée qui va revenir tout l’été !
Plus d’info sur le site du 6B

 

Du même auteur ...

pixelstats trackingpixel
Manon El HadouchiAuteur : Manon El Hadouchi (7 Posts)

Aime: les décalés, les périphériques, les étrangers, les dérangés, les gens perchés Aime pas: les citations pompeuses, les derrières trop lisses, les copies conformes, et les bouts du nez. Pour le reste, j'ai pas d'avis.

 

  • Partager ce billet :
  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • Digg

Répondre

— required *

— required *

Trackbacks